L’ENF

logo_enfschema-enf

Les Fédérations ayant la Natation en partage sont confrontées aux mêmes problématiques : Les équipements, l’encadrement des pratiques et enfin l’organisation des pratiques. Dans cette dernière partie, les enjeux consistent à placer la Natation au service de la construction du nageur et des clubs. L’idée est de redonner à l’Ecole de Natation Française (ENF) tout son sens. Une Ecole dans le sens de l’éducation et une Ecole dans le sens de la formation. Pour répondre à ces problématiques, la Fédération Française de Natation s’est associée à Conseil Interfédéral des Activités Aquatiques (CIAA) placé sous l’autorité du Comité National Olympique Sportif Français (CNOSF).

Partant du constat que des personnes déclarées comme sachant nager se noient et que chaque fédération ou institution a sa propre définition du savoir nager concernant les mêmes enfants, le CIAA a créé le test de l’ENF1 – Sauv’nage. Ce test est commun d’une institution à l’autre, il des situations demandant une adaptation et il vérifie l’acquisition de fondamentaux.

La deuxième étape de formation du nageur, l’ENF2 – Pass’sports de l’eau, est basée sur le développement des habiletés motrices dans le cadre de l’apprentissage du jeune enfant. Les neurosciences et l’étude du développement du cerveau (notamment Jean-Pierre Changeux et Alain Berthoz) montrent l’importance de la période située avant 9 ans dans le développement moteur de l’enfant.

La troisième étape, l’ENF3 – Pass’compétition, permet au jeune pratiquant de valider l’assimilation de l’environnement dans lequel il va se confronter aux autres ainsi que l’acquisition des savoirs techniques nécessaires pour aborder la compétition. C’est dans ce contexte que la Fédération Française de Natation et le CIAA ont créé le concept de l’ENF.

(source : règlement école de natation française édité par la FFN)